Nouvelles de nos membres

  • Modernisation du régime de santé et de sécurité du travail : la CNESST est là pour vous informer et vous accompagner 7 octobre 2021

     

    À la suite de la sanction de la Loi modernisant le régime de santé et de sécurité du travail, le 6 octobre 2021, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), organisme gouvernemental responsable de l’application du régime de santé et de sécurité du travail, mettra tout en œuvre pour soutenir les employeurs et les travailleurs et travailleuses dans la mise en application des modifications législatives.

    Rappelons que la CNESST fait la promotion des droits et des obligations en matière de travail et en assure le respect, et ce, tant auprès des travailleurs que des employeurs du Québec. En tant que leader en la matière, elle est la référence pour sensibiliser et informer les milieux de travail relativement aux changements à venir, et pour les accompagner dans cette transition. Divers moyens de communication sont prévus pour les soutenir et les outiller dans ces changements législatifs.

    Cette vaste modernisation du régime de santé et de sécurité du travail vise à revoir notamment les deux principales lois qui l’encadrent, soit la Loi sur la santé et la sécurité du travail et la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles. Celles-ci n’avaient pas été modifiées de manière substantielle depuis leur adoption, il y a plus de 35 ans.

    Les principales modifications apportées au régime de santé et de sécurité du travail concernent la prévention, l’accès au régime, le soutien aux travailleuses, travailleurs et employeurs pour le retour au travail et l’amélioration de certaines modalités de fonctionnement du régime.

    En apprendre davantage

    Pour obtenir davantage d’informations sur les modifications et les répercussions dans les différents milieux de travail, rendez-vous sur le site Web de la CNESST, où une page permet d’avoir un aperçu des principaux changements apportés et des dates d’entrée en vigueur : www.modernisationsst.com.

    Faits saillants

    • Des changements sont déjà en vigueur, notamment :
      • l’obligation des employeurs face à la violence physique et psychologique, dont la violence conjugale, familiale et à caractère sexuel;
      • le traitement des réclamations pour certaines maladies professionnelles, tels certains cancers, la maladie de Lyme et le Parkinson.
    • Au 1er janvier 2022, de nouveaux employeurs seront assujettis à la cotisation servant à financer les services en matière de normes du travail et d’équité salariale.
    • Plusieurs modifications entreront en vigueur dans les six mois suivant la date de la sanction, notamment :
      • la couverture des travailleuses et travailleurs domestiques;
      • l’encadrement des fournisseurs de la CNESST.
    • Les changements apportés au chapitre du droit au retour au travail des travailleuses et travailleurs (assignation temporaire, réadaptation, soutien à la recherche d’emploi, etc.) entreront en vigueur un an après la date de la sanction.
    • Les mesures visant l’optimisation des recours à la révision administrative et au Tribunal administratif du travail seront en vigueur 18 mois après la date de la sanction.
    • En prévention, pour le secteur de la construction, les modifications entreront en vigueur le 1er janvier 2023, sauf pour le programme de formation, dont l’entrée en vigueur se fera le 1er janvier 2024. Pour les établissements, un régime intérimaire des mécanismes de prévention et de participation des travailleurs sera mis en place dans l’attente de l’adoption d’un règlement sur les mécanismes de prévention. Le régime intérimaire entrera en vigueur six mois après la date de la sanction.

    La source: CNESST

    Continuer la lecture →
  • WCB Nova Scotia shifts to long-term remote workforce model (Oct. 7/21) 7 octobre 2021

    After more than a year and a half of working in a mix of at-home and on-site scenarios, WCB Nova Scotia will be moving to a hybrid working model for the longer term.

    When the pandemic forced closure of all public buildings in early 2020, WCB Nova Scotia employees, enabled by technology, quickly and seamlessly moved to deliver service remotely.

    In the time since then, WCB has been able to continue delivering service to workers and employers across the province, working with them to reduce the impact of workplace injury. Our most recent employer and worker satisfaction surveys continue to exceed our targets and have held steady over the past 19 months.

    “As an organization, we’ve learned that we don’t need to be in a bricks-and-mortar environment every day to make the incredible difference we do to decrease the impact of workplace injury in our province,” says Stuart MacLean, CEO.

    “When we made the shift to work remotely in March 2020, we made it a priority to continue to deliver excellent service to those we serve, and our balanced scorecard shows that stakeholders agree,” said MacLean. “In addition, more and more, prospective employees expect flexible working arrangements from their employers. We’re excited to move into the next phase of what that means for WCB Nova Scotia, with the safety of our employees and those we serve as our top priority.”

    During transition to the new service model, all in-person services remain suspended, except for Permanent Medical Impairment assessments, which are by appointment only.

    However, while our buildings are not open to the general public, we continue to provide services remotely. Online services are available 24/7 at WCB Online for workers and MyAccount for employers. You can contact us online anytime via Secure Message, or you can call us at 1-800-870-3331 during regular business hours.

    Source: WCB Nova Scotia

    Continuer la lecture →
  • La WSIB réduit le taux de prime moyen de 5,1 % pour 2022 6 octobre 2021

    Durant son assemblée générale annuelle, la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail (WSIB) a annoncé aujourd’hui une réduction de 5,1 % du taux de prime moyen des entreprises de l’Ontario pour 2022, ce taux passant de 1,37 $ à 1,30 $. Cette annonce fait suite à la décision par la WSIB de maintenir les taux de prime 2021 au même niveau que l’année précédente dans le but de venir en aide aux entreprises pendant la pandémie de COVID-19.

    « Notre solide rendement financier nous permet de réduire la pression que les entreprises de l’Ontario subissent durant cette période difficile tout en continuant à aider les gens à se rétablir et à retourner au travail », a déclaré Elizabeth Witmer, présidente du conseil de la WSIB. « C’est la cinquième fois au cours des six dernières années que nous avons été en mesure de réduire le taux de prime moyen, confirmant ainsi que l’Ontario est l’un des territoires nord-américains où des prestations parmi les plus généreuses sont versées à un coût concurrentiel. »

    De nouvelles améliorations aux services en ligne de la WSIB ont également été annoncées durant l’assemblée générale annuelle. À partir de 2022, les entreprises pourront ouvrir une session afin de consulter des renseignements détaillés sur les demandes de prestations mis à jour en temps réel, un service d’abord lancé en 2020 à l’intention des personnes qui présentent des demandes.

    « Nous transformons notre façon de fonctionner pour qu’il soit plus facile de fonctionner avec nous », a déclaré Tom Bell, président-directeur général (int.) de la WSIB. « Les améliorations apportées à nos services en ligne continuent de simplifier la tâche des gens qui veulent présenter ou suivre une demande de prestations, des entreprises qui désirent gérer leurs comptes et des fournisseurs de soins de santé qui souhaitent s’inscrire, présenter une facture ou recevoir un paiement, ce qui permet aux entreprises et à la WSIB de gagner du temps pour se concentrer sur le service. »

    Les entreprises de l’Ontario peuvent s’attendre à recevoir leurs relevés de taux de prime 2022 plus tard en octobre. Ces relevés indiqueront aussi l’évolution future de leurs taux de prime au moment où la WSIB poursuit sa transition vers un nouveau modèle d’établissement des taux qui lie plus étroitement les taux de prime aux résultats en matière de santé et de sécurité de chaque entreprise.

    Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
    media@wsib.on.ca

    La Source : WSIB

    Continuer la lecture →
  • WCB Nova Scotia achieves financial milestone, ending 2020 in funded position (Oct. 6/21) 6 octobre 2021

    After years of working from a place of financial imbalance, Nova Scotia’s workers’ compensation system is approaching financial sustainability as WCB Nova Scotia ended 2020 in a long-awaited improved financial position.

    After decades of being underfunded – meaning more benefits were owed to workers and their families into the future than the value of the assets available – the WCB marked the end of 2020 with a funded ratio of 102.9 per cent.

    WCB Nova Scotia announced the news today at the Workplace Safety and Insurance System Annual General Meeting, and released its 2020 Annual Report.

    The report also recaps operational highlights, including the challenge of creating healthy, safe returns to the workplace following injury, and tells the story of workplace fatalities which reached a tragic high last year of 32. WCB’s injury and fatality statistics were released earlier this year.

    “While this is a major milestone, and our new reality is certainly one of optimism, this is a time for balanced, strategic approaches with a long-term view,” says CEO Stuart MacLean. “We must work toward a workplace safety and insurance system with the right funding parameters in place, so such an imbalance never happens again.”

    Underlining how quickly things can change, MacLean notes that since the end of 2020, the funded ratio has already declined slightly. First quarter 2021 results, also released today, indicate a funded percentage of 101.3 per cent.

    Like WCBs across the country, WCB Nova Scotia has a responsibility to maintain sustainability not only for today, but into the future. In many of those jurisdictions, target funded percentages exceed 100 per cent.

    “We have to go forward with careful, considered financial management. We know things can quickly change, and that’s why our focus is on the long term,” says MacLean.

    WCB Nova Scotia must now define what it is to be “fully funded,” and will begin conversations with key stakeholders to define what funding range parameters make sense to ensure Nova Scotia has a sustainable workers’ compensation system.

    A range, setting upper and lower thresholds where action to reduce rates or improve benefits, is in the best interest of stakeholders. This would also indicate when may not be the right time to take action.

    “Achieving this milestone is not unlike the day you pay off the mortgage on your home – finally, you can consider long awaited home improvement,” says MacLean. “With a better funded system, we must carefully plan our financial house for the future, building a secure foundation, and a solid structure. These decisions are important not only for employers and workers today, but for generations in the future.”

     

    Related links:

    2020 Annual Report
    Q1 2021 Community Report
    2021-2023 Strategic Priorities
    2020 Statistical Summary

    Source: WCB Nova Scotia 

    Continuer la lecture →
  • Traitement des réclamations : la CNESST apporte des précisions 29 septembre 2021

    La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) tient à apporter des précisions au sujet du traitement des réclamations liées aux accidents du travail et aux maladies professionnelles.

    Contrairement à l’information qui circule actuellement dans un média au sujet d’une décision prise en novembre 2020, la CNESST n’a pas revu ses délais de service à la baisse. Elle a fait passer le délai pour les accidents de travail de 50 jours à 15 jours. Elle a fixé une cible plus exigeante. Elle a par ailleurs retiré les délais qui lui sont non attribuables, comme dans toute planification stratégique au regard d’indicateurs non mesurables.

    De plus, il est important de savoir que, dans le traitement des réclamations, la CNESST assure la sécurité financière des travailleurs et travailleuses par le versement des indemnités de remplacement du revenu dans un délai de 10 jours dans une proportion de 80 %. En juillet dernier, la CNESST versait ces indemnités dans un délai de 6,7 jours dans 93,4 % des cas.

    Enfin, il faut comprendre que la CNESST connaît, depuis mars 2020, une hausse importante du nombre de réclamations qu’elle reçoit (28 334 demandes en lien avec la COVID‑19). Considérant l’impact de la pandémie de COVID‑19, la CNESST a haussé ses effectifs d’agents d’indemnisation de 30 % (297 agents) entre le 1er septembre 2020 et le 31 août 2021 et elle entend bien respecter ses cibles.

    La source : CNESST

    Continuer la lecture →
  • La CAT de l’ Î.-P.-É : Excellence en matière de sécurité au travail : deux jeunes de l’Île sont reconnus 28 septembre 2021

    La Commission des accidents du travail (CAT) est heureuse d’annoncer qu’Elliot Fraser et Martina Ellis sont les lauréats du prix Safe Youth cette année. Ce prix, ainsi qu’un montant de 500 $, est remis chaque année à des jeunes de l’Île-du-Prince-Édouard qui ont démontré une compréhension des principes de santé et de sécurité au travail et qui ont pris l’initiative de les appliquer dans leur milieu de travail.

    « En récompensant les jeunes aujourd’hui pour leurs efforts pour travailler de façon sécuritaire, nous favorisons la sécurité dans les milieux de travail de demain, a affirmé Jim MacPhee, président de la CAT. Le fait que la prochaine génération de travailleurs non seulement accorde de l’importance à la sécurité au travail, mais en fait aussi la promotion est remarquable. »

    Elliot Fraser a obtenu le prix Safe Youth dans la catégorie d’âge de 15 à 19 ans et est reconnu pour son rôle d’étudiant d’été auprès de Environmental Industrial Services Inc. Le superviseur d’Elliot affirme que la clé de son succès était « son habileté à apprendre rapidement et à suivre les nombreux protocoles de sécurité, son habileté à appliquer les connaissances déjà apprises ainsi que ses expériences dans son milieu de travail et son engagement à poser des questions de manière continue afin d’acquérir une nouvelle compréhension des dangers et du contrôle des dangers ».

    Martina Ellis, la lauréate dans la catégorie des 20-24 ans, est une assistante en ergothérapie et en physiothérapie avec Santé Î.-P.-É. Martina a montré sa compréhension de la santé et de la sécurité au travail et sa prise d’initiative en étant une membre active du comité de santé et de sécurité au travail. Elle forme les employés sur les transferts, le levage et le repositionnement (TLR), a suivi des cours de formation pour les formateurs et tient régulièrement des séances de formation pour le personnel de son milieu de travail. Martina a mentionné en particulier les défis auxquels font face souvent les employés dans les soins de longue durée, qui est de se souvenir de prendre soin de sa propre santé; elle a fait remarquer l’importance du perfectionnement pour rappeler aux employés de leur droit d’être bien formés et appuyés dans leur travail.

    « Il y a des défis uniques en matière de sécurité dans l’ensemble des industries et nos champions jeunesse en matière de sécurité fournissent d’excellents exemples des nombreuses façons dont les gens peuvent contribuer à leur milieu de travail, a indiqué Cheryl Paynter, directrice générale de la CAT. Nous sommes très heureux de rendre hommage à ces jeunes qui continuent de promouvoir la santé et la sécurité dans les lieux de travail de l’ensemble de l’Île. »

    Pour en savoir davantage sur la sensibilisation des jeunes travailleurs à la sécurité au travail, on peut visiter le site Web de la CAT à http://www.wcb.pe.ca/Workplace/YoungWorkers (en anglais) ou communiquer avec la CAT au 902-368-5680 ou au 1-800-237-5049.

     

    Information aux médias : Laura Steeves,

    Coordonnatrice principale des communications de la CAT

    lsteeves@wcb.pe.ca

    Continuer la lecture →
  • WCB PEI – Employer Survey Underway 24 septembre 2021

    The Workers Compensation Board’s biennial Employer Survey is now underway.

    The telephone survey is being conducted by an independent research firm, Narrative Research, who will ask our clients about their satisfaction with our programs and services. Participation is entirely voluntary and confidential.

    The survey is one way the WCB gathers feedback from our stakeholders, so that we can continue to improve how we serve Island workers and employers. For the results of previous surveys, please visit the Stakeholder Surveys section of the WCB website.

    For questions on this survey contact: Jenny White, Information Specialist, jrwhite@wcb.pe.ca or 902-368-6368.

    Media Contact:
    Laura Steeves, Senior Communications Coordinator
    902-894-0362 or news@wcb.pe.ca
    Continuer la lecture →
  • WorkPlaceNL: Soft-tissue injuries account for the majority of all workplace lost-time injury claims in the workplace 21 septembre 2021

    Over the past five years, musculoskeletal injuries (MSIs), or soft-tissue injuries, have accounted for 68 per cent of WorkplaceNL lost-time injury claims and $96 million in annual claim cost. MSIs such as sprains, strains, and inflammation may be caused or aggravated by work, but can be prevented.

    September 19-25 is Move Well – Work Well Week; an annual event aimed at raising awareness of these injuries and finding practical solutions for preventing them.

    “Soft-tissue injuries can significantly impact our work lives and many other daily activities,” said the Honourable Bernard Davis, Minister Responsible for WorkplaceNL. “Move Well – Work Well Week is an excellent opportunity to raise awareness and to educate ourselves on the importance of taking steps to prevent injuries, at work and in everything we do.”

    “MSIs can impact every aspect of a worker’s daily life,” said Dennis Hogan, CEO, WorkplaceNL. “Move Well – Work Well Week highlights the importance of moving instead of being sedentary, and practicing good body mechanics, so that you can stay healthy, productive and comfortable at work and at home.”

    On average, MSIs in Newfoundland and Labrador account for:

    • 68 per cent of all claims involving lost time from work
    • 71 per cent of all costs related to lost-time claims
    • 76 per cent of all lost-time weeks from work
    • $96 M annual claims costs

    WorkplaceNL is encouraging organizations across the province to participate in Move Well – Work Well Week. For ideas and resources, visit workplacenl.ca.

    Related Documents

    Move Well – Work Well resources for workplaces

    Musculoskeletal Injury resources

    About WorkplaceNL

    Serving approximately 215,000 workers and 18,000 employers, WorkplaceNL administers an employer-funded, no-fault workers’ compensation system that promotes safe and healthy workplaces, provides return-to-work programs and offers compensation to injured workers and their dependents.

    Media contacts:

    Carla Riggs, WorkplaceNL

    709.778.1590 or carla.riggs@workplacenl.ca

    Source: WorkPlaceNL

    Continuer la lecture →
  • Assessment rates announced at YWCHSB annual information meeting reflect Yukon’s performance in workplace safety 15 septembre 2021

    Yukon Workers’ Compensation Health and Safety Board (YWCHSB) held its annual information meeting today. The Board discussed operational highlights and the financial performance from the previous year, as outlined in the 2020 Annual Report. The report was released in May of this year.

    The Board also announced industry classifications and assessment rates for 2022. The rates are reflective of safety and return to work efforts within Yukon’s workplaces, along with the strong funded position at the end of 2020, despite the COVID-19 pandemic.

    Resources & Transportation Low will see the largest decrease next year, going down 4.7 per cent, from $2.78 to $2.65. Services High will experience the second largest rate decrease, going down 4.6 per cent, from $2.60 to $2.48. The Government rate group, which includes the Government of Yukon as well as First Nations and municipal governments, will rise 6.3 per cent from $1.76 to $1.87.

    YWCHSB’s Board of Directors is pleased that the adjustments in rates for 2022 are moderate while permitting the organization to continue delivering on its commitment to reduce the funded position so that it accurately represents the cost of operating the system.

    The funded position decreased from 141 per cent in 2019 to 132 per cent in 2020. Now, as the funding position approaches target levels, rates are moving towards actual costs of the compensation and occupational health and safety systems.

    Policy requires that YWCHSB maintain a funded position between 121 and 129 per cent of total liabilities. This is to provide rate stability, protect the Compensation Fund from unforeseen catastrophic events and provide benefits to workers both now and well into the future.

    COVID-19 has highlighted the importance of maintaining a strong funded position. Maintaining this position means the Board of Directors is able to set rates that are stable and reduce volatility in these uncertain times, providing some relief to Yukon employers when they need it most.

    Visit our website for more information on the 2022 assessment rates and industry classifications.

    Quotes

    “The Board of Directors is pleased to announce next year’s assessment rates. We are pleased that the Yukon’s excellent safety and return to work culture has contributed to a moderate decrease for some and a moderate increase for other rate groups. The bottom line is, as employers and workers collaborate on improving workplace health and safety and return to work outcomes, those efforts will be reflected in assessment rates.”

    -Board of Directors Chair, Mark Pike

    “While assessment rates can generally be viewed as a financial aspect of our system, the true measure of our success lies elsewhere. It’s in people, not money. We all have work to do to reach our goal of zero workplace injuries. We must remind ourselves that together we can always do more to keep each other safe at work.”

    -President/CEO, Kurt Dieckmann

    2022 rates

    Resources and Transportation Low
    2022 rate: $2.65
    2021 rate: $2.78
    Change: -4.7%

    Resources and Transportation Medium
    2022 rate: $4.71
    2021 rate: $4.66
    Change: 1.1%

    Resources and Transportation High
    2022 rate: $7.24
    2021 rate: $7.57
    Change: -4.4%

    Construction Medium
    2022 rate: $3.25
    2021 rate: $3.2
    Change: 1.6%

    Construction High
    2022 rate: $4.92
    2021 rate: $5.04
    Change: -2.4%

    Services Low
    2022 rate: $0.76
    2021 rate: $0.73
    Change: 4.1%

    Services Medium
    2022 rate: $1.72
    2021 rate: $1.67
    Change: 3.0%

    Services High
    2022 rate: $2.48
    2021 rate: $2.60
    Change: -4.6%

    Government
    2022 rate: $1.87
    2021 rate: $1.76
    Change: 6.3%
    Contact

    Heather Avery

    Yukon Workers’ Compensation Health and Safety Board
    Phone: 867-332-4794
    Email: heather.avery@wcb.yk.ca

     

    Source: Yukon Workers’ Compensation Health and Safety Board (YWCHSB)

    Continuer la lecture →
  • Travail sécuritaire NB annonce les taux de cotisation pour 2022 12 août 2021

    Le taux de cotisation moyen pour 2022 connaîtra une réduction importante grâce à la diminution du nombre d’accidents du travail; à de meilleurs résultats en matière de réadaptation et de retour au travail; ainsi qu’à l’amélioration de la situation financière de Travail sécuritaire NB, a annoncé aujourd’hui Travail sécuritaire NB pendant son assemblée générale annuelle.

    Travail sécuritaire NB a fixé son taux de cotisation moyen provisoire pour 2022 à 1,69 $ par tranche de 100 $ des salaires assurables, soit une réduction de 22 % par rapport au taux moyen de 2,17 $ de 2021. Les taux de cotisation de 2022 sont fondés sur les états financiers vérifiés de fin d’exercice 2020, une année au cours de laquelle nous avons dû changer de façon considérable notre façon de vivre et d’interagir avec les autres en raison de la pandémie de la COVID-19.

    « La santé et la sécurité des familles, des amis, des collègues et des clients n’ont jamais pris une si grande place dans notre vie quotidienne qu’en 2020 », a déclaré le président et chef de la direction de Travail sécuritaire NB, Douglas Jones. « Grâce au dévouement de nos travailleurs, employeurs, syndicats et gouvernements envers la santé et la sécurité au travail, le taux de blessures avec interruption de travail du Nouveau-Brunswick a maintenu sa tendance à la baisse des 10 dernières années. L’amélioration des résultats en matière de sécurité au travail, combinée à de meilleurs résultats en matière de retour au travail pour les travailleurs blessés, et une situation financière solide ont permis à Travail sécuritaire NB d’annoncer une diminution du taux de cotisation moyen pour la province, lequel se compare maintenant au taux de cotisation moyen des autres provinces et territoires au Canada. »

    Le revenu net de 2020, qui s’élève à 252 millions de dollars, ainsi que le revenu net de 2019, qui s’est chiffré à 312 millions de dollars, représentent un revirement radical par rapport aux pertes de 271 millions de dollars et de 134 millions de dollars enregistrées en 2018 et en 2017 respectivement. De plus, le niveau de capitalisation de Travail sécuritaire NB, c’est-à-dire le pourcentage de l’actif nécessaire pour capitaliser les engagements futurs, était de 124 % à la fin de 2020, soit une amélioration remarquable par rapport aux 85 % et 105 % déclarés à la fin des exercices 2018 et 2019 respectivement. Ces bons résultats financiers ont permis d’éliminer la dette non provisionnée et le besoin d’ajouter une surcharge au taux de cotisation moyen.

    Voici les composantes du taux moyen de 2022 et la variation par rapport à 2021 :

    2021 2022 Réduction
    Coûts prévus futurs des nouvelles blessures 1,33 $ 1,20 $ (0,13 $) 9,8 %
    Frais d’administration généraux, coûts liés à la santé et à la sécurité au travail, et coûts liés au Tribunal d’appel des accidents au travail  

    0,49 $

     

    0,49 $

     

     

    Surcharge pour payer la dette non provisionnée lorsque le niveau de capitalisation est inférieur à    115 %  

    0,35 $

     

    0,00 $

     

    (0,35 $)

     

    100 %

    Taux de cotisation moyen 2,17 $ 1,69 $ (0,48 $) 22,1 %

    L’amélioration de la situation financière est largement attribuable aux modifications législatives adoptées par le gouvernement en 2018 et en 2019. Ces modifications ont retourné au conseil d’administration de Travail sécuritaire NB la compétence exclusive en qui a trait au régime d’indemnisation des travailleurs. Elles ont également clarifié que les prestations d’indemnisation ne doivent être versées que pour des blessures subies dans le cadre de l’emploi. Par conséquent, Travail sécuritaire NB a pu prendre des mesures pour modifier les politiques et gérer les activités de sorte que les engagements financiers à la fin de l’exercice 2020 ont été réduits de 195 millions de dollars par rapport à 2018.

    « La réduction du taux de cotisation moyen de Travail sécuritaire NB est une excellente nouvelle. Cette diminution est le résultat de l’excellent travail du conseil d’administration de l’organisme et de l’action rapide de notre gouvernement », a affirmé le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Trevor Holder. « L’une des premières choses que nous avons faites lorsque nous avons formé le gouvernement a été de mettre à jour diverses lois en fonction des recommandations du conseil, y compris retourner la compétence exclusive du régime d’indemnisation des travailleurs au conseil de Travail sécuritaire NB. Nous sommes heureux que ce travail ait contribué à l’établissement de taux de cotisation plus équitables pour les employeurs et les travailleurs. »

    Le fait que Travail sécuritaire NB ait retrouvé une bonne situation financière est avantageux pour tous les intervenants.

    « C’est une bonne nouvelle pour tous les Néo-Brunswickois », a indiqué la présidente du conseil d’administration par intérim de Travail sécuritaire NB, Haley Flaro. « Nous sommes heureux d’être en mesure d’envisager des améliorations raisonnables à l’ensemble des prestations offertes aux travailleurs blessés tout en réduisant les coûts pour les entreprises, ce qui profite à l’ensemble de l’économie provinciale. »

    Les avis de cotisation individuels seront disponibles en ligne par le biais du portail de Mes services en octobre.

    Travail sécuritaire NB a également annoncé une réduction de la cotisation de 2022 pour les municipalités, les communautés rurales et les districts de services locaux pour capitaliser la caisse d’indemnisation établie en vertu de la Loi sur l’indemnisation des pompiers. La cotisation annuelle pour 2022 diminuera de 5,6 % et sera de 425 $ pour chacun des plus de 4 000 pompiers de la province, comparativement à la cotisation annuelle de 450 $ en 2021.

    Pour obtenir plus de renseignements sur la façon dont les taux sont calculés, vous pouvez regarder notre courte vidéo.

    Pour obtenir plus de renseignements sur les résultats annuels de 2020 de Travail sécuritaire NB, y compris les mesures de sécurité, les résultats par rapport au retour au travail, les améliorations apportées aux services aux clients et les états financiers détaillés, veuillez lire le Rapport annuel 2020.

    Pour renseignements :

    Laragh Dooley
    Directrice générale des Communications
    media@ws-ts.nb.ca

    La Source: Travail sécuritaire NB

    Continuer la lecture →